Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai craqué!

Publié le

On ne se refait pas! A peine en vacances, me voilà déjà lancé à l'assaut des jardineries pour voir les premiers arrivages de plantes et d'arbustes... Pourtant déterminé à être très raisonnable et à ne rien acheter, j'ai quand même succombé à la tentation!

Voyez plutôt les objets du délit...

D'abord, un magnifique arbuste à floraison de fin d'hiver que je cherchais depuis très longtemps...

 

Le Daphné mezereum "rubra"

 

Un arbuste peu connu, aux multiples noms vernaculaires : Bois joli, bois gentil, bois d'oreille, faux garou, laurier des bois, merlin, malherbe, lauréole. Il est intéressant pour le délicieux parfum des fleurs en fin d'hiver. Installez-le en terre fraiche, pas trop lourde, au soleil ou à mi-ombre. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, sans trop de calcaire, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Ouvert. Intérêt printanier, hivernal. Toxique, odorante.
Un arbuste peu connu, aux multiples noms vernaculaires : Bois joli, bois gentil, bois d'oreille, faux garou, laurier des bois, merlin, malherbe, lauréole. Il est intéressant pour le délicieux parfum des fleurs en fin d'hiver. Installez-le en terre fraiche, pas trop lourde, au soleil ou à mi-ombre. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, sans trop de calcaire, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Ouvert. Intérêt printanier, hivernal. Toxique, odorante.
Un arbuste peu connu, aux multiples noms vernaculaires : Bois joli, bois gentil, bois d'oreille, faux garou, laurier des bois, merlin, malherbe, lauréole. Il est intéressant pour le délicieux parfum des fleurs en fin d'hiver. Installez-le en terre fraiche, pas trop lourde, au soleil ou à mi-ombre. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, sans trop de calcaire, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Ouvert. Intérêt printanier, hivernal. Toxique, odorante.
Un arbuste peu connu, aux multiples noms vernaculaires : Bois joli, bois gentil, bois d'oreille, faux garou, laurier des bois, merlin, malherbe, lauréole. Il est intéressant pour le délicieux parfum des fleurs en fin d'hiver. Installez-le en terre fraiche, pas trop lourde, au soleil ou à mi-ombre. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, sans trop de calcaire, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Ouvert. Intérêt printanier, hivernal. Toxique, odorante.
Un arbuste peu connu, aux multiples noms vernaculaires : Bois joli, bois gentil, bois d'oreille, faux garou, laurier des bois, merlin, malherbe, lauréole. Il est intéressant pour le délicieux parfum des fleurs en fin d'hiver. Installez-le en terre fraiche, pas trop lourde, au soleil ou à mi-ombre. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, sans trop de calcaire, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Ouvert. Intérêt printanier, hivernal. Toxique, odorante.

Un arbuste peu connu, aux multiples noms vernaculaires : Bois joli, bois gentil, bois d'oreille, faux garou, laurier des bois, merlin, malherbe, lauréole. Il est intéressant pour le délicieux parfum des fleurs en fin d'hiver. Installez-le en terre fraiche, pas trop lourde, au soleil ou à mi-ombre. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, sans trop de calcaire, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Ouvert. Intérêt printanier, hivernal. Toxique, odorante.

Parce qu'un bonheur n'arrive jamais seul, voici maintenant le méconnu mais non moins flamboyant....

Le Corylopsis pauciflora!

Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.
Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.
Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.
Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.
Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.
Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.

Ce petit arbuste très original a beaucoup d'effet au jardin à la fin de l'hiver ou au tout début du printemps. Les jolies grappes de fleurs jaune crème, agréablement parfumées apparaissent en février et mars, avant les feuilles, et se balancent gracieusement le long des branches. Après la floraison, les feuilles s'ouvrent, joliment dessinées et ressemblant aux feuilles de noisetier - d'ailleurs, les Anglais appellent le corylopsis "noisetier d'hiver". A l'automne, le feuillage prendra une jolie teinte dorée.Peu exigeant, le corylopsis vous demandera peu de soins si vous choisissez bien son emplacement. Il préfère les sols bien drainés, plutôt acides et les situations un peu ombragées et à l'abri des vents forts. Planté dans ces conditions, il vivra sa vie sans vous déranger. La taille n'est pas nécessaire. Si nécessaire, vers la fin de l'hiver, vous pouvez lui donner un peu d'engrais "spécial rhododendrons".Même si cet arbuste est considéré comme acidophile, il réussira mal dans de la terre de bruyère pure. Au niveau des exigences, il se comporte plutôt comme un hydrangéa, un camélia ou un magnolia, à savoir qu’il requiert un sol riche mais acide. La terre de bruyère n’est utilisée qu’en complément pour corriger le pH.

A quand le prochain caprice de jardinier??

                                                         Les paris sont ouverts...

 

Belle soirée à vous!

« Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. " Oscar Wilde

Commenter cet article

Monique 10/03/2013 13:37

Magnifique, je n'en attendais pas moins de toi, j'ai tout lu, un vrai bonheur,
merci pour les -15°, je note, continu a nous enchanter par le savant mélange de ton savoir floral et ta discipline professionnelle. Mes amitiés

Rault Cat 05/03/2013 19:23

Moi je dirais assoiffé et déjà en quête de la prochaine perle rare... parce que rien n'est plus doux que de se laisser aller à la tentation!!!

Fulgo 03/03/2013 18:26

Avait-il vraiment raison ce Wilde...alors apaisé? délivré? ou prêt à te laisser tenter de nouveau???